Suivre les factures en période de crise?

| Anaïs Walraven

L’argent est roi. Un proverbe d’entrepreneur qui s’avère en grande partie exact en période de crise. Ce sont les entreprises ayant assez de liquidité qui arrivent à maintenir la tête hors de l’eau et qui réussissent même à tirer des opportunités de la crise. Un bon suivi des factures est essentiel pour guider votre entreprise au travers de la crise « corona ».

Suivez vos factures impayées de près, unissez-vous à une bonne gestion des débiteurs et envisagez différentes solutions de paiement.

Les factures impayées provoquent un effet boule de neige. Les entreprises ayant trop de factures impayées risquent de ne plus pouvoir payer leurs propres fournisseurs. Ainsi, une facture impayée en entraîne une autre, un mauvais payeur en amène un suivant.

De toutes les factures que les entreprises belges envoient, 40 % ne sont toujours pas payées après la date d’échéance. 10 % sont en fait des paiements qui arrivent bien trop tard voire n’arrivent pas du tout. L’année passée, les entreprises de nos pays ont ensemble pu faire une croix sur plus de 3 % de leur chiffre d’affaires pour cause de demandes irrécouvrables. Les factures impayées sont donc un frein à l’emploi et la croissance économique.

Un bon cash-flow n’est pas seulement important aujourd’hui pour pouvoir payer vos propres factures. C’est aussi une condition pour pouvoir faire appel à certaines mesures « corona » temporaires. Si vous pouvez montrer à votre banque que la liquidité de votre entreprise est solide, vous aurez plus vite accès à des mesures de soutien.

 

Suivre les factures pour surveiller votre cash-flow

Pour surveiller votre cash-flow, il est nécessaire de bien suivre vos factures. Et cela commence par facturer à temps. Plus vous attendez pour envoyer vos factures, plus le délai de paiement commencera tard et plus vous attendrez pour recevoir votre argent. Communiquez clairement les conditions de facturation d’entrée de jeu à votre client. Vous éviterez ainsi des paiements tardifs.

Beaucoup d’entreprises n’ont pas encore de système pour suivre leurs factures de manière infaillible. Il y a pourtant beaucoup d’outils numériques sur le marché qui permettent d’automatiser une partie de la gestion des débiteurs. De plus, ces outils sont relativement faciles à manier et cela à prix réduit. Vous pouvez par exemple envoyer un premier rappel quelques jours après l’échéance du délai de paiement. Des factures impayées ne démontrent pas nécessairement une mauvaise volonté. Souvent les clients perdent la facture de vue ou ne peuvent temporairement pas payer. Pour le premier groupe, un simple rappel peut tout changer.

 

S’attaquer aux factures impayées avec empathie et pragmatisme

Que faites-vous avec le deuxième groupe, avec les clients qui ne peuvent pas payer leurs factures? Montrer une certaine empathie est important, particulièrement en temps de crise. La crise « corona » touche des milliers d’entreprises. Elles sont toutes dans le même bateau. Les factures impayées vous mettent face à des dilemmes. Certes vous souhaitez être payé pour votre travail. Vous devez surveiller votre cash-flow afin de survivre vous-même à la crise et continuer à vous développer. Mais une approche trop brutale peut vous faire perdre des clients alors que chaque client compte. Par ailleurs, la crise ne durera pas: les clients qui ne peuvent pas payer leurs factures (à temps) aujourd’hui pourront peut-être à nouveau le faire dans quelques mois. C’est pourquoi il est important de discuter de solutions intermédiaires.

En temps de crise, mieux vaut faire preuve d’empathie et de pragmatisme lorsqu’on aborde les factures impayées. Prenez le temps de vous asseoir avec votre client (même virtuellement) pour dégager une solution. Les paiements partiels peuvent être un excellent compromis. Vous recevez une partie du montant dû afin de pouvoir au moins satisfaire à vos propres obligations financières. Et ainsi vous n’endommagez pas non plus votre relation client. La bonne volonté dont vous faites preuve peut s’avérer utile plus tard. Lorsque vous optez pour une approche plus agressive, vous risquez de vous retrouver les mains vides par après. Vous risquez de perdre votre argent et votre client.

 

Suivre les factures impayées prend beaucoup de temps. C’est pourquoi sous-traiter la gestion des débiteurs peut s’avérer payant. Go Solid veille à un suivi professionnel, un timing précis et une communication engageante qui garantissent une approche personnalisée et un recouvrement efficace. Vous recevrez l’argent de votre facture en moyenne dans le mois. Intégralement. Car le service de recouvrement via Go Solid est sans frais. Vous alliez ainsi une bonne réputation à un cash-flow positif.

Découvrez ici comment cela fonctionne.